Boîte à outils: L’Ancre des Jeunes à travers la province

écrit par adminAncreDesJeunes, mardi 26 avril 2016


L’Ancre des Jeunes, basé à Verdun, veut aider tous les organismes de la province qui œuvrent à contrer le décrochage scolaire. L’élaboration du projet de Boîte à outils, un guide clé en main, nécessitera des investissements de 2,5 M$.

 

L’approche individualisée de l’Ancre, qui est un organisme à but non lucratif offrant un soutien à l’apprentissage, a fait ses preuves. «90% des élèves qui passent l’année ici retournent en classe par la suite, observe Emma Goyette, la responsable des communications. Nous avons un ratio un intervenant par jeune et nous privilégions toute la partie sociale.»

 

Ceux qui fréquentent l’Ancre sont aux prises avec des problématiques diverses, telles que des échecs scolaires, un désengagement face aux études, des troubles de comportement, de l’intimidation par les pairs. Les élèves de la 5e année du primaire jusqu’à la 4e année du secondaire proviennent aussi d’un milieu familial en difficulté.

 

Au Québec, en moyenne 55 jeunes quittent les bancs d’école chaque jour, sans avoir obtenu de diplôme.

 

Partager son savoir-faire

 

La moitié des jeunes du Sud-Ouest seront confrontés au décrochage scolaire selon les données de l’Ancre. L’organisme a déjà aidé plus de 2500 jeunes à rester sur les bancs d’école depuis sa création, en 1991. Leur approche mise sur les succès des jeunes dans les divers programmes et ateliers qui encouragent leurs capacités de réussite.

 

L’Ancre souhaite maintenant aider les élèves du Québec en entier. Près du dixième de la population adulte de Montréal n’a pas de diplôme, alors que ce chiffre atteint plus de 13% pour l’ensemble du Québec.

 

Financement

 

Pour réussir à amasser les sommes nécessaires à réaliser son projet, l’Ancre fera appel à la générosité de la population. Une première soirée, nommée Les Crabes de Bleublancrouge, se tiendra le 21 avril. Il s’agit d’une initiative bénévole de l’agence de publicité Beublanrouge, qui s’occupe de l’organisation de l’événement.

 

Le président, Sébastien Fauré, siège sur le comité d’honneur de l’Ancre des jeunes. «Il a voulu que nous nous investissions tous dans cette cause qui lui tient à coeur», souligne Sophie Dubuc, coordonnatrice marketing d’influence, relations publiques et médias sociaux chez Bleublanrouge.


Laissez un commentaire